t 02 28 210 800
m Contact

L’IFI (Impôt sur la Fortune Immobilière) remplace l’ISF

23/10/2017

Qu’est ce que l’IFI (Impôt sur la Fortune Immobilière) ?

L’IFI (Impôt sur la Fortune Immobilière) a été voté à l’Assemblée en première lecture le vendredi 20 octobre 2017 par 77 voix contre 19. L’IFI viendra en remplacement de l’ISF (Impôt de Solidarité sur la Fortune), mesure phare du projet de loi de Finances pour l’année 2018.

L’ISF est aujourd’hui payé par plus de 350 000 foyers, au patrimoine net supérieur à 1,3 millions d’euros. Celui-ci est désormais remplacé par l’IFI, qui fonctionne avec un seuil et taux équivalent à l’ISF, mais réduit au patrimoine immobilier

Quels sont les réels changements ? 

Mesure à de nombreuses reprises contestée, cet impôt exonère donc l’argent placé, à savoir : 

  • Les placements financiers tels que les livrets d’épargne, les portefeuilles de valeurs mobilières, assurances vies, etc…
  • Les biens mobiliers (voitures, etc..)

L’objectif de l’IFI 

L’impôt sur la Fortune Immobilière a été mis en place par le gouvernement dans le but de relancer l’investissement dans les entreprises et donc l’emploi.

Pour Emmanuel Macron, l’objectif est clair, il s’agit de ne plus pénaliser les contribuables aisés qui placent leur argent dans l’économie réelle, afin de stimuler l’entreprise et l’emploi.

Selon Bruno Le Maire, ministre de l’économie, le nombre d’assujettis à l’ISF devrait ainsi diminuer de 40%.

Le barème de l’IFI en 2018 identique à celui de l’ISF

Valeur nette taxable du patrimoine  Taux applicable (%)
< 800 000 € 0
> 800 000 € et <=1 300 000 € 0,5
>1 300 000 € et <= 2 570 000 € 0,7
>2 570 000 € et <=5 000 000 € 1
>5 000 000 € et <=10 000 000 € 1,25
>10 000 000 € 1,5

 

 

 

L’IFI en exemple

Un contribuable X, détenant une résidence principale d’une valeur de 800 000 euros et des titres financiers d’une valeur de trois millions d’euros ne sera donc plus soumis à l’Impôt sur la Fortune Immobilière. Son imposition étant désormais de 560 000 euros, une fois l’abattement sur la résidence principale effectué.

Un contribuable Y, détenant une résidence principale d’une valeur de 800 000 euros et de divers autres biens immobiliers d’une valeur de trois millions d’euros sera soumis à l’Impôt sur la Fortune Immobilière. Il est imposable à hauteur de 3 560 000 euros et sera donc redevable de 21 290 euros.

actualite-impot-fortune-immobiliere-bertrand-demanes

Partagez sur vos réseaux !
Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin