t 02 28 210 800
m Contact

Vie de confinés : le cabinet Bertrand-Demanes toujours là !

03/04/2020
Catégorie : Bertrand-Demanes

Interview-mathieu-bertrand-demanes

Dès la première allocution d’Emmanuel Macron, le cabinet Bertrand-Demanes s’est organisé pour travailler à distance, tout en maintenant son activité. Sur notre page Facebook, le 16 mars dernier, nous avons indiqué à nos clients nos nouvelles dispositions. Interview du fondateur Mathieu Bertrand-Demanes – à distance – et après plus de 2 semaines de confinement.

Comment s’organise le cabinet Bertrand-Demanes pendant cette crise sanitaire ?

Mathieu Bertrand-Demanes : Toutes les villes qui abritent un cabinet Bertrand-Demanes sont opérationnelles : Nantes, Rennes, Angers, Bordeaux, Nice, La Rochelle et, depuis cette année, Lyon et Lille ! Tous nos conseillers et salariés sont à leur domicile, mais continuent de travailler, car nous disposons des outils adéquats pour le faire.

Puis-je rencontrer un conseiller pour échanger sur mes projets d’investissement ? 

Mathieu Bertrand-Demanes : Oui, bien sûr ! Même si notre rencontre ne pourra pas se faire physiquement pour respecter les règles préconisées par le gouvernement. Selon les vœux de nos clients, nous pouvons organiser une visioconférence avec Google Meet, Zoom ou Skype. Mais, nous pouvons aussi prévoir des entretiens téléphoniques classiques. Après 2 semaines de confinement, nous constatons que nos journées, naturellement bien remplies, s’enchaînent avec de nouveaux clients : peut-être les Français profitent-ils de ce temps pour réfléchir à leurs projets personnels ? Dans tous les cas, nous sommes à leur disposition pour les accompagner !

Les délais auprès de tous les corps de métier vont être rallongés : est-ce que cela sous-entend que les projets avancent difficilement ?

Mathieu Bertrand-Demanes : Sur ce point, il est essentiel de distinguer la construction des transactions. D’un côté, les trois-quarts des chantiers sont arrêtés, mais un guide des bonnes pratiques du gouvernement vient de paraître, afin de relancer l’ensemble du secteur. De l’autre côté, pour les transactions jusqu’alors gelées ou devenues interdites, le gouvernement a nouvellement décidé de lever cette ordonnance, afin de permettre l’achat dans le neuf (en VEFA) à distance. Parallèlement, les banques continuent de traiter les dossiers de financement et les notaires préparent au mieux les éléments pour l’acte de vente, tout en tentant de trouver des solutions alternatives pour les entériner.

Selon vous, comment sera le marché de l’immobilier après la crise ? 

Mathieu Bertrand-Demanes : Aujourd’hui, il est difficile d’établir l’état du marché de l’immobilier au sortir de la crise du coronavirus, dans la mesure où une donnée essentielle reste inconnue : la durée du confinement. De nombreux experts ont dressé plusieurs scénarios que je partage personnellement. À la reprise de l’activité, l’évolution de son marché peut prendre différentes formes : un « V » se traduisant par des petites chutes et des remontées rapides ; un « L » avec une forte chute et un maintien à un niveau faible ; ou un « W », fruit d’une alternance de périodes de confinement, en attendant une réponse médicale au covid-19. Dans tous les cas, même si le niveau des ventes 2020 ne peut mécaniquement plus s’inscrire dans la même dynamique qu’en 2019, nous sommes loin de la crise de 2008 ! Par ailleurs, je partage l’avis du président du Conseil Supérieur du notariat, Jean-François Humbert, qui considère que « l’immobilier est structurellement solide et restera une valeur refuge » pour tout investissement[1].

Notre Facebook
Notre Instagram
Notre Linkedin
Notre Twitter

_____________________________

[1] Citation : https://immobilier.lefigaro.fr/article/coronavirus-les-differents-scenarios-de-l-impact-de-la-crise-sur-l-immobilier_4567c90c-6e8c-11ea-8d25-0d55a84fa181
_____________________________

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Pourquoi passer par un CGPI pour votre investissement locatif ?
Qui sommes nous ? 
Où investir en France ?

Partagez sur vos réseaux !
Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
m Contact
t

Contactez-nous

Nous contacter est gratuit et sans engagement

Siège : t 02 28 210 800