t 02 28 210 800
m Contact

Les profondes transformations des quartiers de Lyon en 30 ans

24/04/2020
Catégorie : En France

transformations-lyon-en-30-ans

Une croissance démographique concentrée sur la rive gauche

Les données démographiques, récoltées par l’INSEE entre 1982 et 2014, font état très clairement d’une arrivée massive de population sur la rive gauche du Rhône. Pendant ces 30 dernières années, la variation est allée de +50 % à +120 % sur ces quartiers : Gerland Nord, Jean Macé, Blandan, Part-Dieu- Bir Hakeim, Paul Bert-Villette, Dauphiné – Sans souci et Monplaisir.

A contrario, certains secteurs perdent de la population : la Duchère, Champvert – Point du jour, États-Unis, Général André – Santy et Mermoz – Laennec. Majoritairement en périphérie, la seule exception est le quartier Ainay, situé entre la Saône et le Rhône, qui enregistre une variation de 0 à -25 % entre 1982 et 2014.

La disparité des quartiers lyonnais

Tout au long de cette période, les données collectées sur l’évolution de ces quartiers – que ce soit en termes de population, mais aussi de transformation urbaine et sociale, a permis d’identifier des groupes de quartiers homogènes et cohérents.

Pour l’INSEE et cette étude, Lyon se découpe en 33 groupes :

  • Transformation urbaine et forte augmentation de population (9) : Vaise, Part-Dieu Bir Hakeim, Blandan, Paul Bert – Villette, Monplaisir, Dauphiné Sans Souci, le Bachut, Gerland nord et sud.
  • Profil familial constant et populaire (5): La Duchère, Saint-Rambert – Industrie, Grand Trou – Moulin à vent, États-Unis et Mermoz – Laennec.
  • Quartier qui se rajeunit et se gentrifie (4) : Jean Macé, Guillotière, Vieux-Lyon et Pentes.
  • Zone peu dynamique et vieillissante (5): Ménival – La Plaine, Champvert – Point du Jour, Les Chartreux, Chazière – Flammarion et Général André – Santy.
  • Secteur qui rajeunit avec un bâti qui évolue peu (8): Montchat, Saint-Just, Ainay, Mutualité – Préfecture, Brotteaux – Europe, Terreaux – Cordeliers, Tête d’Or – Foch, Cœur Croix-Rousse.
  • Population âgée avec un profil plus familial (2) : Sud Perrache et Bellecombe – Thiers.

Les grands enseignements de l’étude de l’INSEE sur Lyon

Naturellement, au sein des différents groupes, il faut distinguer différentes dynamiques et temporalités qui influencent les caractéristiques actuelles : par exemple, après une période de transformation urbaine importante, la croissance démographique de Vaise s’est notablement ralentie, quand l’explosion de population de Blandan s’est davantage opérée en fin de période. 

L’étude met en avant ces principaux enseignements :

  • Les quartiers périphériques de Lyon (G2) comptent de nombreux logements sociaux. Le profil de leurs habitants est globalement familial(les statistiques révélant peu de personnes seules et plus d’enfants mineurs que la moyenne). La population est vieillissante, avec une part de cadres moins importante que la moyenne. Cependant, l’arrivée de la nouvelle ligne de tramway T6 pourrait offrir une nouvelle dynamique aux quartiers Grand Trou – Moulin à vent, États-Unis et Mermoz – Laennec.
  • Les quartiers centraux (G3) ont enregistré un important changement de population, initialement vieillissante : désormais, elle abrite une proportion croissante de cadres et de petits ménages. Des programmes immobiliers améliorent le confort des logements et attirent les personnes aisées (phénomène de gentrification).
  • Deux quartiers (G6) du faubourg se distinguent : d’une population âgée, ils abritent davantage de familles avec enfants. Bien desservis par les transports en commun et leur proximité avec le quartier d’affaires (Bellecombe – Thiers) ou profondément transformés par le projet Confluence et le prolongement du tramway T1 (Sud Perrache), leur population ne cesse d’augmenter depuis le début des années 2000.

Si vous souhaitez investir dans Lyon, n’hésitez pas à demander l’aide d’un conseiller en gestion de patrimoine Bertrand-Demanes : il connaît bien ces quartiers, il peut tenir compte de leur passé, leur présent et leur futur pour déterminer s’il représente un bon placement financier pour vous !

___________________________
Sources :
https://www.lyoncapitale.fr/actualite/comment-les-quartiers-de-lyon-se-sont-transformes-en-30-ans/ + https://www.insee.fr/fr/statistiques/4183283
___________________________

Ces articles peuvent également vous intéresser : 

→ Investir dans des secteurs à moins de 15 min du centre de Lyon
→ Lyon : quelles sont les opportunités d’investissement locatif en 2020 ?
À Lyon, l’intérêt des bâtiments réversibles !
→ L’attrait d’un investissement dans l’immobilier senior à Lyon

Partagez sur vos réseaux !
Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
m Contact
t

Contactez-nous

Nous contacter est gratuit et sans engagement

Siège : t 02 28 210 800