t 02 28 210 800
m Contact

Crédit et coronavirus : les taux remontent légèrement !

15/04/2020
Catégorie : Immobilier

Crédit et coronavirus : les taux remontent légèrement !


Les taux d’intérêt, en légère augmentation

Aujourd’hui, de nombreux courtiers relaient la tendance haussière des banques pour le mois d’avril 2020 : si la moyenne oscille entre 0,15 et 0,25 point, certains organismes affichent un taux plus important (+0,7 point). Globalement, en avril 2020, un prêt sur 15 ans se négocierait sur un taux moyen brut (hors assurance) de 1,20 % contre 0,90 % en octobre 2019.

« Une augmentation qu’elles justifient par un contexte économique plus risqué. Reste que ces évolutions ne sont pas vraiment significatives pour les emprunteurs, le marché immobilier étant quasiment à l’arrêt », souligne Philippe Taboret, directeur général adjoint du courtier Cafpi[1].

Philippe Brassac, directeur général du Crédit Agricole, justifie cette augmentation de 0,25 % par les mécanismes propres au marché : « Cela s’explique totalement par la remontée des taux de marché puisque depuis le début de la crise, les taux sur les marchés ont monté grosso modo de 0,75 %. Et comme les banques utilisent, dans les ressources qu’elles mobilisent pour le financement des crédits, environ un tiers des ressources du marché, vous prenez un tiers de 0,75 et vous avez l’équation. » Par ailleurs, il souligne qu’« il n’y a aucune marge supplémentaire pour les banques dans cette augmentation de taux ».[2]

Que se passera-t-il à la reprise du marché immobilier ?

Selon Vousfinancer, la durée du confinement va naturellement influencer la reprise du secteur. En fonction des scénarios, les banques pourraient vouloir maintenir des taux bas pour relancer le marché de l’immobilier et tenter de rattraper le retard enregistré. La reprise pourrait aussi se faire avec un certain décalage, notamment auprès des investisseurs ayant subi une baisse de leur revenu (salariés en chômage partiel, indépendants, artisans, commerçants…) et devant se reconstituer un petit capital. À moins que les banques soient« plus tolérantes sur les conditions d’octroi de crédit afin de contribuer à la reprise du marché », espère Jérôme Robin, directeur général de Vousfinancer.[3]

En attendant l’après-coronavirus, depuis le décret publié le samedi 4 avril au Journal Officiel, le gouvernement permet la signature d’une vente à distance auprès d’un notaire. Une mesure qui permet de finaliser les ventes en cours dans l’ancien et soutenir le marché immobilier dans le neuf.

Parallèlement, les courtiers témoignent d’une activité toujours soutenue. Une tendance confirmée par l’étude du spécialiste de l’estimation immobilière Drimki[4], publiée le 6 avril 2020, qui affirme que près d’un Français sur 6, même confiné, envisage toujours de réaliser leurs projets immobiliers dans les 12 prochains mois. Et comme parmi eux, 19 % prévoient de faire un investissement locatif, nous les invitons à se rapprocher d’un conseiller Bertrand-Demanes pour bénéficier de notre accompagnement dans ce projet !

____________________________
Sources : 
[1] Citation : https://www.pap.fr/actualites/credit-immobilier-comment-reagir-au-coronavirus/a21611
[2] Citation : https://www.lavieimmo.com/taux-emprunt/le-credit-agricole-confirme-que-les-taux-des-credits-immobiliers-remontent-48398.html
[3] Citation : https://www.lavieimmo.com/taux-emprunt/en-avril-certaines-banques-ont-nettement-remonte-les-taux-de-leurs-credits-immobiliers-48362.html
[4] Chiffres : https://www.capital.fr/immobilier/meme-confines-les-francais-ne-renoncent-pas-a-leurs-projets-immobiliers-1366939
____________________________

Ces articles peuvent également vous intéresser : 

→ Coronavirus et immobilier : les différents scénarios envisagés
→ Vie de confinés : le cabinet Bertrand-Demanes toujours là !

Partagez sur vos réseaux !
Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
m Contact
t

Contactez-nous

Nous contacter est gratuit et sans engagement

Siège : t 02 28 210 800